Publié le sous Blogue.

Selon L’Organisation mondiale de la santé, la dépression sera la principale cause d’invalidité en 2020, dépassant les troubles cardiaques et les maladies graves comme le cancer. Selon un rapport de la Commission de la santé mentale émis en 2011, cela semble de moins en moins surprenant considérant qu’une personne sur cinq souffrira d’un trouble de santé mentale au cours de sa vie active.

Malgré ces faits alarmants, il est possible de retarder le processus dans votre organisation en mettant en place des pratiques gagnantes. Pour en savoir davantage sur comment bien préparer votre organisation à cette réalité et en connaître plus sur le sujet, lisez ceci!

D’entrée de jeu, il est important de se rappeler que la santé mentale est un phénomène complexe qui varie d’un individu à l’autre et d’une situation à une autre en plus d’évoluer dans le temps. Aussi, comme plusieurs composantes (sociales, environnementales, comportementales et médicales) y sont associées, la santé mentale constitue un sérieux défi pour de nombreuses organisations, en plus de représenter un centre de coûts importants. Mais rassurez-vous, il est possible de freiner la progression des problématiques liées à la santé mentale, voire en infléchir les impacts sur la productivité, la santé du personnel et les coûts.

Étape #1 : Mesurer l’ampleur du problème et se fixer des objectifs

Afin de mettre en place des solutions adaptées à votre contexte, il est important de dresser un portrait de la situation et d’identifier les impacts humains et financiers associés aux problématiques de santé mentale dans votre organisation. Une fois que vous comprendrez un peu plus quels sont vos enjeux (perte de productivité, conflits entre les employés, absentéisme, invalidités, etc.) et vos coûts, vous serez en mesure de vous fixer des objectifs qui sont réalistes, réalisables et qui répondront à vos besoins spécifiques.

Étape #2 : Préparer un « Business Case » portant sur la santé et la santé mentale

L’appui et le soutien actif de la haute direction à la mise en place d’un programme visant à prévenir et à contrer les impacts de la santé mentale sont sans contredit parmi les facteurs de succès les plus significatifs. Le « Business Case » aura pour objet de présenter :

  • Les faits et les coûts justifiant la démarche
  • Le plan d’action qui sera réalisé pour répondre aux objectifs fixés
  • Les résultats attendus au niveau de la productivité, du climat de travail et des coûts
  • Ce qui arrivera si la situation n’est pas corrigée (ex. projection des coûts directs et indirects).

Il pourra aussi vous permettre d’obtenir les investissements nécessaires à la réalisation de certaines activités ou pour obtenir l’aide d’experts.

Envie d’en savoir plus?

 

Johanne Potvin, CRHA, Consultante principale pour JPotvin, Santé/Productivité au travail et collaboratrice pour AGA assurances collectives, sera présente en tant que conférencière lors du prochain Colloque Gestion et Ressources Humaines 2017, une présentation du Journal de Québec, les 2 et 3 juin 2017.

Horaire du colloque : http://bit.ly/HoraireColloqueGRH2017


Les commentaires sont fermés.