Publié le sous Blogue.

Bien que le monde de l’assurance collective soit en constante mouvance, on constate que les grandes tendances qui se sont dessinées au cours des dernières années ne s’estomperont pas en 2016. Lisez cet article pour en découvrir les 10 principales! 

 Assurance collective: 10 tendances de 2016

10. La couverture des plus de 65 ans

Avec le vieillissement de la population, de plus en plus de gens travaillent au-delà de 65 ans. Malheureusement, les régimes d’assurance collective n’ayant pas été conçus pour répondre aux besoins de cette clientèle, mieux vaut évaluer les couvertures des employés de plus de 65 ans afin de déterminer si elles sont toujours adéquates.

9. Les cartes fidélité des fabricants pharmaceutiques

« Continuez de prendre le médicament que vous aimez! » clament certaines publicités de fabricants pharmaceutiques. Les grandes compagnies pharmaceutiques débordent d‘ingéniosité pour préserver leurs parts de marché et contrer l’arrivée des médicaments génériques lors de l’expiration des brevets. Certains fabricants ont même lancé des cartes fidélité et des programmes de subvention et/ou de remboursement afin de conserver leurs clients. Les régimes privés d’assurance collective doivent donc continuer de mettre en place les meilleures pratiques de gestion de coûts, comme la substitution générique, pour contrer l’impact de ces mesures sur les coûts.

8. l’importance de la flexibilité

Les employés ont des besoins variés et demandent à leur employeur une plus grande flexibilité quant aux avantages sociaux. Qu’on pense à un régime modulaire1 d’assurance collective, à un régime offrant un compte de gestion santé2 ou à un programme coût-plus3 pour les cadres supérieurs ou les propriétaires, ce sont là quelques solutions qui permettent de mieux répondre aux besoins spécifiques des employés.

7. Les défis technologiques

Depuis quelques années déjà, il est possible de soumettre en ligne ses réclamations de soins de santé et d’utiliser une carte de paiement pour les médicaments ou les soins dentaires. Par contre, le médecin prescrit parfois un médicament que la compagnie d‘assurance doit approuver sur réception de plus d’information ou qui n’est tout simplement pas couvert par le régime. Ces situations sont frustrantes pour les participants! L’industrie travaille actuellement à développer des solutions technologiques afin de donner plus d’information aux médecins pour qu’ils connaissent, avant de prescrire, les médicaments couverts et les paramètres du régime. Ces innovations, combinées à un possible dossier santé informatisé unique pour chaque patient, amèneraient plus de transparence et d’efficacité.

6. Le rôle des pharmaciens dans le système de santé

Il a été très difficile pour les pharmaciens et le gouvernement de s’entendre sur l’application du projet de Loi 28, surtout sur le plan de la rémunération. Bien que tout soit maintenant réglé, peu de gens connaissent l’impact de ces changements législatifs. Les pharmaciens peuvent désormais prescrire des médicaments pour certaines conditions et ajuster ou prolonger des prescriptions faites par les médecins. Les régimes privés d’assurance collective devront assumer ces frais selon les critères négociés par le gouvernement.

5. Le désengagement du gouvernement en santé

Qu’on pense aux médicaments injectables, maintenant administrés à la maison, aux chirurgies d’un jour, aux nouveaux actes effectués par les pharmaciens, aux frais accessoires sur lesquels le gouvernement a récemment légiféré ou aux bilans de santé et aux actes diagnostics (rayons X, IRM) réalisés en cliniques privées, ces exemples illustrent bien comment le gouvernement a permis, au fil des années, un transfert des coûts du système de santé public vers les régimes privés d’assurance collective. Compte tenu de l’état actuel des finances publiques et du vieillissement de la population, un revirement de tendance est peu probable dans les prochaines années.

4. La santé mentale et l’obésité

Dépression, hypertension artérielle, troubles d’adaptation, diabète; voilà une liste de causes d’invalidité des plus usuelles de nos jours. Selon les plus récentes statistiques canadiennes, une personne sur cinq souffre d’un problème de santé mentale et une personne sur quatre est obèse. Beaucoup d’employeurs décident de s’attaquer à ces enjeux afin de mieux contrôler les coûts de leur assurance collective, de l’absentéisme et même du présentéisme. Différents programmes (mieux-être en entreprise, gestion de l’invalidité, programme d’aide aux employés (PAE), prévention en santé et sécurité au travail, etc.) sont régulièrement mis en place par les employeurs.

3. Les débats éthiques

Depuis quelques années, de plus en plus de médicaments coûtant plus de 20 000 $ annuellement font leur apparition. L’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS), organisme qui gère la liste de médicaments remboursés par le régime public d’assurance médicaments du Québec, doit régulièrement prendre des décisions difficiles. Combien vaut une vie humaine? Voilà le genre de question qui continuera d’alimenter les débats. Les décisions de l’INESSS influencent aussi les régimes privés d’assurance collective, car certains décident d’adopter la liste de médicament de la RAMQ afin de réduire les coûts de leur régime.

2. La hausse des coûts des médicaments

Heureusement pour nous, la recherche élabore constamment des médicaments afin de guérir de nouvelles maladies. Toutefois, la facture est de plus en plus salée! Plusieurs médicaments biologiques4, homologués au cours des prochains mois ou des prochaines années, contribueront à alourdir cette tendance. Il est donc important de mettre en place les meilleures pratiques de gestion des coûts en assurance collective ainsi que d’éduquer et de sensibiliser les employés. 

1. Le régime volontaire d’épargne-retraite (RVER)

Ce n’est pas de l’assurance collective, mais il est important de le rappeler! Pour tous les employeurs de plus de 20 employés, l’année 2016 obligera l’implantation d’un régime de retraite si aucun autre régime n’est en place actuellement. Le RVER s’en vient, êtes-vous prêt?

En tenant compte des différentes tendances observées, prendre des décisions éclairées concernant ses régimes d’avantages sociaux n’est pas simple. Pour des conseils d’expert en assurance collective ou en régime de retraite, prenez rendez-vous avec nous dès maintenant!

1. Régime modulaire : régime qui permet aux assurés de sélectionner différents modules pour les soins médicaux et/ou dentaires.

2. Compte de gestion santé : compte permettant l’allocation d’un montant à un assuré pouvant être utilisé pour le remboursement des dépenses de santé.

3. Coût-plus: entente permettant le remboursement des dépenses de santé pour certaines personnes clés d’une entreprise.

4. Médicaments biologiques: produit dont la substance active est une substance biologique (par opposition à une substance chimique), souvent dérivé du sang et/ou du plasma sanguin humain ou obtenu par fermentation.

rver

Sujets: Régime d’assurances

Vincent Soucy, FSA, FICA
 

À propos de l’auteur Vincent Soucy, FSA, FICA

 

Directeur, conseil et tarification | Bachelier en actuariat et fellow de l’Institut canadien des actuaires, Vincent Soucy a passé les 11 premières années de sa carrière dans une firme d’actuaire-conseil où il a gravi les échelons pour devenir conseiller principal. En plus d’offrir à ses clients une solide expertise en assurance collective, Vincent est en mesure d’offrir une vision globale des avantages sociaux grâce à ses connaissances en régime de retraite, en investissement et en santé et sécurité au travail (CSST). Il s’est joint à AGA Assurances Collectives en mars 2014 et supervise les équipes de conseil, tarification et service en plus de conseiller certains clients majeurs.

 

LA MISSION DE COLLOQUIUM

Inciter la réflexion, le partage, l’échange, puis la mise en place de stratégies et actions permettant d’accroître le potentiel de développement, d’innovation et de performance des organisations du Québec.

Favoriser l’intégration des meilleures pratiques au sein des organisations, relativement aux thématiques des Colloques: développement d’affaires (ventes et marketing), médias sociaux (mobilité, e-commerce, numérique) gestion et ressources humaines.

  • Printemps des réseaux sociaux 5e édition – 13 et 14 avril 2016
  • Colloque Gestion et ressources humaines 4e édition – 18 et 19 mai 2016
  • Colloque vente et marketing 3e édition – 9 et 10 novembre 2016

 

 

 

Les commentaires sont fermés.